Christophe Willem : « Madame », hommage à Latifa Ibn Ziaten

12 octobre 2017 22:46 | Fdesouche


Titre hommage à Latifa Ibn Ziaten, mère de Imad Ibn Ziaten, né en 1981, le premier militaire assassiné à Toulouse par le terroriste Mohammed Merah le 11 mars 2012. Elle crée l’association Imad-Ibn-Ziaten pour la jeunesse et pour la paix en avril 2012, dans le but de venir en aide aux jeunes des quartiers en difficulté, et de promouvoir la laïcité et le dialogue inter-religieux.


_________________________________________________________
Paroles de la chanson de Christophe Willem :

L’air est lourd, le temps figé
Il y a des jours à jamais gravés
Un ‘au secours’ s’est échappé
Du cri d’amour d’une mère brisée

Il est parti dans un bruit
Éternellement endormi
Et pour faire taire et fuir l’oubli
Elle se bat contre la vie

Madame aime comme elle respire
Madame pleure pour nous laisser son sourire
Madame sème pour refleurir
Madame leur parle de la vie sans rougir
Madame mène son combat, reste debout
Pour le meilleur comme le pire

Elle avance pour apaiser
Sa douce France à l’âme blessée
Des kilomètres de vies gâchées
Ses non-dits, ses souffrances oubliées

Madame aime comme elle respire
Madame pleure pour nous laisser son sourire
Madame sème pour refleurir
Madame leur parle de la vie sans rougir
Madame mène son combat, reste debout
Pour le meilleur comme le pire

Madame saigne mais sa vie c’est son combat
C’est nous faire s’unir nos voix

Hé hé
C’est nous faire unir nos voix
Hé hé
C’est sa vie, c’est son combat
Hé hé
De nous faire unir nos voix

Elle aime, elle sème,
Madame aime, Madame sème
Elle aime, Madame aime
(C’est pour faire s’unir nos voix)
Unir nos voix
Madame aime, Madame sème
(C’est son combat)
Elle aime, Madame aime
(C’est pour faire s’unir nos voix)
Nos voix

Madame sème pour guérir
Elle ne parle pas de sa vie sans rougir
Elle nous aime comme elle respire
Madame pleure pour nous apprendre à sourire
Madame mène son combat, reste debout
Pour le meilleur comme le pire

Madame aime comme elle respire
Madame pleure pour nous laisser son sourire
Madame sème pour refleurir
Madame leur parle de la vie sans rougir
Madame mène son combat, reste debout
Pour le meilleur comme le pire

Madame sème et sa vie c’est son combat
C’est nous faire s’unir nos voix

(Madame aime, Madame sème
Sans rougir
Madame aime, Madame sème
Son sourire
C’est sa vie
Son combat
C’est nos voix
C’est sa vie
Son combat
C’est nos voix)

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

Les commentaires n'engagent que leurs auteurs.



Source : http://www.fdesouche.com/894239-musique-madame-hommage-a-latifa-ibn-ziaten