Le bal des faux-culs : Préambule

6 décembre 2016 14:37 | AgoraVox le média citoyen


Alors ça y est, nous y voilà, en plein dedans ! On en rêvait, ils sont tous là, tous ceux qui nous gouvernent depuis quarante ans. Y’a que Macron qui est nouveau-né. Mais rassurez-vous, il a tout pris de ses aînés. Le français vous dira que non, qu’il les a tous éjectés… Sarkozy, Juppé et Hollande ! Observez le trio perdant ! Que c’en est fini des mêmes, et qu’on renouvèle. Le retour du bâton, ou bien de la manivelle… Elle est bien là notre démocratie… Elire le moins pire. Qu’en remplacement on aura les deux anciens premiers ministres de la dernière décennie, mais que ça n’a rien de sinistre. Enfin on change de tête… Quant au changement politique… Faut pas trop lui en demander au français qui croit qu’avec Fillon ce sera la révolution…

 Le principal, affirment-ils, c’est la déculottée de Sarkozy, la raclée de Juppé, et la démission de notre Président… Qui enfin remonte dans notre estime. Il n’aura jamais atteint un si haut niveau dans les sondages… Que même il pourrait prendre à l’aise un nouveau départ ! Les français diront plus tard… Comme avec le cas Chirac, qu’au final avec Hollande on était tout de même bien peinards. Il est vrai que nos choix vont être difficiles : entre dépouillement et esclavage, ou bien surveillance généralisée, ou encore politique libérale au bénéfice des banquiers… Faîtes vos jeux pour un avenir heureux. Toujours le même concept : trimer et se la fermer. Des années que ça dure, et que le français endure… Et que sa colère, il la fout dans les urnes. Je disais encore il y a quelques mois quand tout le monde espérait la révolte populaire suite à la loi du travail, que rien ne se passera… Personne ne me croyait ... Que ça y était, le français allait tout casser ! La loi du travail a été votée… Pendant les vacances d’été, que la rentrée s’est bien déroulée, qu’à présent, Noël arrive avec son 1er Janvier… Et que le français, en avril, ira bien voter. Puis, ils seront tout fiers et tout contents, d’avoir un nouveau président, même si recyclé, il paraîtra neuf pour les deux premières années. A mi-mandat, tout s’écroulera… On sera reparti dans les manifestations à slogans nasillards, on sortira les banderoles telle une farandole. On s’indignera d’être encore smicards en trimant quatre heures de plus par semaine, et qu’il y en a marre : Révolution et abolition des privilèges réservés toujours aux mêmes ! La jeunesse sera dans la rue, on entendra dire au président qu’il est foutu… Puis voici de nouvelles élections… européennes, ou municipales, pour étouffer notre colère et voter front national… Tout est calculé, tout est prévu. Ne cherchez pas c’est bien nous qui sommes foutus.

En attendant, l’hypocrisie va être de mise. C’est sous-estimer leur ambition au possible. Ils nous feront miroiter des programmes différents dont l’un sera pour la rigueur et le sérieux de notre budget, l’autre se la jouera économiste façon Rothschild, et enfin pour le dernier, ce sera la sécurité pour moins de liberté. On aura toute la panoplie de ce que désire le français. Quant aux sujets primordiaux, vous repasserez… Y’aura les extrêmes pour ça, contre lesquels faudra forcément faire barrage. Il en va de notre démocratie… De notre République ! Cela va s’en dire… Et que le bal continue… Il en reste encore pour le spectacle, un paquet de faux-culs.

En attendant, avec le trio de choc Valls, Fillon, Macron, c’est Bilderberg qui doit se réjouir. Un de ses poulains se fera bien élire. Le grand gagnant de tout ce cirque : c’est lui.

 



Source : http://feedproxy.google.com/~r/agoravox/gEOF/~3/JaAW-5Me0tI/le-bal-des-faux-culs-preambule-187261